Il est né le nouveau consommateur

Et, le jour où ils seront convaincus de cette vérité, s’écroulera d’elle-même cette épouvantable tyrannie administrative, militaire, industrielle, et surtout religieuse, qui fait de la vie des déshérités un long martyre, et qui me semble particulièrement détestable parce qu’elle est un dégoûtant anachronisme.Plus vile, surtout, plus hypocrite, et plus générale malgré tous les efforts de la vanité.Comme un manomètre, il indiquait que l’esprit était sous bonne pression.Maintenant, jusqu’où la pensée hindoue est-elle allée dans cette voie ?Il n’y a personne qui, s’il était averti de ses défauts, pût soutenir une contradiction éternelle ; il deviendrait vertueux, quand ce ne serait que par lassitude.Mais c’est là ce que la comédie a de commun avec le drame, et pour s’en distinguer, pour nous empêcher de prendre au sérieux l’action sérieuse, pour nous préparer enfin à rire, elle use d’un moyen dont je donnerai ainsi la formule : au lieu de concentrer notre attention sur les actes, elle la dirige plutôt sur les gestes.Ces diverses actions et attitudes possibles sont autant de directions conceptuelles de notre pensée, déterminées une fois pour toutes ; il ne reste plus qu’à les suivre ; en cela consiste précisément l’application des concepts aux choses.Il faut donc s’assurer de combattre la fraude de façon stratégique, sans impacter l’expérience bancaire de la clientèle.Y sont associés des processus de sélection qui poussent eux aussi à la performance productive, au détriment de la pensée, avec un étalon qui prend le pas sur tous les autres pour mesurer la réussite : l’argent.Or c’est la vivacité des désirs, la variété des goûts, qui déterminent la direction des efforts.Une vision que ne partagent pas ses défenseurs de sensibilité moins libérale remarque Christian Navlet.Mais la réflexion sur ces particularités, réflexion sans laquel­le l’individualité des objets nous échapperait, suppose une faculté de remar­quer les différences, et par là même une mémoire des images, qui est certaine­ment le privilège de l’homme et des animaux supérieurs.Le coût de la participation à Davos en est renchéri d’autant…

Publicités