Intégrer la sécurité pour prendre la tête de cette révolution

Il y a une patience qui est un engourdissement ; elle est passive, machinale, veule ; elle produit inévitablement la mort intellectuelle et morale de ceux qui deviennent sa proie, individus ou peuples.Si la visite prochaine à Bakou de Nicole Bricq, Ministre français du Commerce extérieur, constitue assurément une excellente nouvelle, il est permis de se demander si la France prend réellement toute la mesure du rôle économique, stratégique et culturel de l’Azerbaïdjan, à la fois dans sa dimension régionale et sous l’angle de ses relations avec l’Union européenne.Autant dire que ce sentier paraît largement atteignable aujourd’hui.C’est un véritable partenariat qui se construit entre l’Union européenne et les Etats-Unis, deux géants économiques au niveau de développement comparable et qui partagent une même vision de l’état de droit.Mais ni l’arme monétaire, ni l’arme budgétaire, ni même la chute des cours du pétrole ne semblent pourtant avoir de prise sur la conjoncture chinoise qui continue de se dégrader.Sous cet acronyme moqueur, on retrouvait quatre pays -le Portugal, l’Irlande, la Grèce et l’Espagne dont l’ampleur des déséquilibres budgétaires avait poussé les investisseurs à bouder leur dette publique, et de ce fait amené ces pays au bord du défaut de paiement, voire au défaut partiel pour la Grèce.Vous matérialisiez ainsi ces conditions ; vous faisiez du temps à venir une route déjà tracée dans la plaine, et que l’on peut contempler du haut de la montagne sans l’avoir parcourue, sans devoir la parcourir jamais.Comme toujours, en France, Paris est particulièrement sous les feux de la rampe.Il est vrai que le pendule est doué ici de mémoire, et qu’il n’est plus le même au retour qu’à l’aller, s’étant grossi de l’expérience intermédiaire.Quand, l’esprit plus ou moins préoccupé, nous déplions notre journal, ne nous arrive-t-il pas de tomber tout de suite sur un mot qui répond justement à notre préoccupation ?D’ordi­naire, pour remonter le cours de notre passé et découvrir l’image-souvenir connue, localisée, personnelle, qui se rapporterait au présent, un effort est nécessaire, par lequel nous nous dégageons de l’action où notre perception nous incline : celle-ci nous pousserait vers l’avenir ; il faut que nous reculions dans le passé.Mais cette harmonie est loin d’être aussi parfaite qu’on l’a dit.Or, depuis le début de l’année 2012, la crise aigüe de l’euro semble s’apaiser.Dans les mots des chercheurs du Centre africain pour la transformation économique à Accra, au Ghana, le continent « croît rapidement mais se transforme lentement ».Puis on considère qu’après tout on désire que ses opinions soient conformes à la réalité, et qu’il n’y a pas de raison pour que tel soit le résultat de ces trois méthodes.De même un médecin ne peut moralement pas refuser ses soins dans une épidémie.Renforcement de la progressivité, notamment pour les taxes foncières.Nous n’entreprendrons pas de l’approfondir ou de la résumer.Mais l’autre est une poussée, une exigence de mouvement ; elle est mobilité en principe.Constituer, analyser et protéger « le miroir de l’Histoire d’un pays et de son avenir » (Antonio Fiori) exige un laboratoire de recherches de haute technologie au secours des objets altérés par le temps et la main de l’homme. Quant au « devoir de croire au devoir, c’est une pure tautologie ou un cercle vicieux.Non-seulement l’idée de quantité n’est point primordiale, mais elle implique quelque chose d’artificiel.Rester en contact avec les choses et avec les hommes, ne voir que ce qui est et ne penser que ce qui se tient, cela exige un effort ininterrompu de tension intellectuelle.