Internet, la nouvelle frontière de l’économie

« Sara Lee fabriquait déjà des tee-shirts blancs et des culottes blanches.Arnaud de Lummen aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, « L’égal de tous les hommes ou le valet de tous les princes : choisis ».La perspective des élections européennes est certes une opportunité à saisir, mais ne nous berçons pas d’illusions : le débat ne sera pas clos de sitôt.Il y a une morale invariable, celle des faits ; et, pour la compléter là où elle ne suffit plus, une morale variable et individuelle, celle des hypothèses.Le joueur apercevrait sans cesse, comme dans un miroir intérieur, l’image de chacun des échiquiers avec ses pièces, telle qu’elle se présente au dernier coup joué.Il veut dire qu’il est nécessaire de passer en revue des comportements, des règles et des institutions qui n’ont plus leur place dans ce nouveau monde.Ils ont encore un peu la curiosité du passé.Souvent ils se sont trompés, et la cause qu’ils défendaient ne valait pas leurs sacrifices : rien de plus triste que de mourir en vain.Cherchons, en dehors de tout préjugé, de toute idée préconçue, quelle raison morale il y aurait pour qu’un être moralement mauvais reçût une souffrance sensible, et un être bon un surplus de jouissances ; nous verrons qu’il n’y a pas de raison, et que, au lieu de nous trouver en présence d’une proposition « évidente » a priori, nous sommes devant une induction grossièrement empirique et physique, tirée des principes du talion ou de l’intérêt bien entendu.Il constate comme nous l’action de ces causes secondes.Quelques nouveaux prix Nobel alternatifs ces dernières années n’ont pas encore construit de références suffisantes pour quelque chose de vraiment solide, alors on tâtonne.Elle en donnera surtout envie à des générations nouvelles, qui n’auront pas fait l’expérience des anciens maux, et qui n’auront pas eu à peiner pour en sortir.C’est bien plus que dans de nombreux pays européens.

Publicités