Jean-Thomas Trojani : L’erreur japonaise – L’intox du mainstream médiatico-politique

En même temps, la nouvelle économie numérique est moins intensive en capital que l’ancienne économie. Un fait de peu d’intensité, répété plusieurs fois, reste souvent gravé dans le souvenir plus qu’un fait important qui n’a pas été répété. Examiner si ce ne fut pas une farce, et une farce immonde, que de décréter les Droits de l’Homme sur le papier, au lieu de satisfaire les appétits de l’Homme en lui donnant la Terre ? Au point que la Commission européenne s’est inquiétée de les protéger et vient de proposer la première directive sur le sujet. Mais l’exercice voulu par le président de l’Assemblée Nationale, a le mérite de mettre les choses en lumière et d’ouvrir le débat. En Europe, en moins de deux ans et demi, le quart du marché des transactions boursières leur a échappé. Qui sait par exemple que l’ONERA est à l’origine des pâles révolutionnaires du H160, le dernier appareil lancé en février par Airbus Helicopters? Quelle en est la cause ? J’en appelle à l’expérience de TOUS LES hommes, et sur-tout de ceux qui sont délicats et mobiles. En 2003, ils étaient tombés plus bas en tonnage, mais il restait encore 22 jours de farine. Tout se passera alors pour nous comme si nous réfléchissions sur les surfaces la lumière qui en émane, lumière qui, se propageant toujours, n’eût jamais été révélée. La loi Pinel prévoit un renforcement du contrôle des commissions chargées de délivrer les autorisations et complexifie les critères d’implantation pour les promoteurs. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Denis Diderot « Ce qui pourrait nous contraindre au bien, pourrait aussi nous contraindre au mal ». La probabilité philosophique se rattache, comme la probabilité mathématique, à la notion du hasard et de l’indépendance des causes. Que des états affectifs essentiellement liés à ma personne, et qui s’évanouiraient si je disparaissais, arrivent, par le seul effet d’une diminution d’intensité, à acquérir l’extension, à prendre une place déterminée dans l’espace, à constituer une expérience stable, toujours d’accord avec elle-même et avec l’expérience des autres hommes, c’est ce qu’on arrivera difficilement à nous faire comprendre. L’intervention de ce pouvoir discrétionnaire doit être considérée comme ayant précisément pour but d’introduire, ainsi que cela sera développé plus loin, une discontinuité artificielle là où la nature des choses n’en avait pas mis. Nous devons par conséquent tendre au-dessous de la continuité des qualités sensi­bles, qui est l’étendue concrète, un filet aux mailles indéfiniment déformables et indéfiniment décroissantes : ce substrat simplement conçu, ce schème tout idéal de la divisibilité arbitraire et indéfinie, est l’espace homogène. Une communauté de « partageurs » s’échange objets, services, savoirs, financements. Si le cadre est là, le souvenir viendra, de lui-même, s’y insérer. d’après cette théorie, traiter comme les plus vils criminels les auteurs de si grands bienfaits et les récompenser par le martyre, n’est pas une erreur et un malheur déplorable pour lesquels l’humanité doive faire pénitence avec le sac et la cendre, mais bien l’état normal et justifiable des choses. La réalité de la matière consiste dans la totalité de ses éléments et de leurs actions de tout genre. Les réseaux sociaux sont régis par des conditions générales d’utilisation qui imposent leur loi et prévoient un mode d’autorégulation. Ce sont dans les territoires que naissent le plus grand nombre d’initiatives innovantes, de nouvelles pratiques politiques. Et tandis que la vie reprend son cours, répare ses blessures, comme la sève de l’arbre recouvre les marques de la cognée, le souvenir, agissant en sens inverse, le souvenir — cette chose inconnue dans la nature entière — garde les blessures saignantes et de temps en temps les ravive.

Publicités