Jean-Thomas Trojani : Non, la France ne souffre pas d’un problème d’offre de logement

Dans l’aile nord, le majestueux escalier vide, à cage et aux quatre volées, confirme qu’il s’agit d’un ensemble exceptionnel. Nostalgique de l’Italie, il transforme sa forteresse médiévale en château de la Renaissance, plus italianisant que les futurs châteaux de la Loire. Le cerveau ne doit donc pas être autre chose, à notre avis, qu’une espèce de bureau téléphonique central : son rôle est de « donner la communication », ou de la faire attendre. Les luttes pour l’unité italienne, puis pour l’organisation du royaume, ont enlevé à leur vocation véritable un bon nombre d’écrivains et de poètes. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Rien n’est plus affligeant que la mort du cœur, la mort de l’homme est secondaire ». Mosaïques de coquillages, de cailloux et de coraux multicolores sur lesquelles sont représentées des scènes de la mythologie sur les murs, statues et jets d’eau sont un plaisir pour l’œil. Le jardin au plan italien carré, bordé par le célèbre Lignon, incite à la flânerie le long de ses parterres géométriques de buis et d’ifs et de ses fontaines. A l’origine, trois unités d’habitation et un centre commercial à leur pied étaient prévus. Mais déjà les œuvres originales éclosent plus nombreuses, et vous verrez qu’un jour prochain la littérature italienne aura sa place honorable parmi celles de l’Europe. C’est possible si on l’autorise, si on l’écrit, si on évalue, si le cadre méthodologique est clair. Et nous n’avons pas vocation à faire de la R&D, mais nous pouvons être les premiers sur la massification réussie, sur la généralisation des usages quand le bienfait en est avéré. Tout d’abord, le développement des marchés obligataires européens doit aller de pair avec une réglementation appropriée. Cependant, pour cela, il faudra que les Banques centrales nationales fassent preuve de discernement dans leurs achats pour éviter des mécontentements inutiles. Il semble que les banquiers centraux l’ont bien compris. Ce tribunal a également enjoint des banques de communiquer des informations qui permettraient de localiser des actifs de la république argentine localisés aux Etats-Unis et dans des pays étrangers, en vue d’essayer d’obtenir leur saisie judiciaire pour payer les fonds spéculatifs. Je le souhaite avec eux. En effet, la liste des organismes admissibles mise à jour par la BCE le 15 avril couvre une gamme d’institutions plus large que précédemment. Certes, cette liste inclut encore des organismes comme la CADES et l’Unedic ‐ des organismes qui ont peu à voir avec l’investissement et la croissance à long terme. On peut en dire autant de l’économie : les controverses techniques relèvent des spécialistes. Il suffit d’examiner la physionomie, le geste, le style oratoire de certains membres du parlement, pour se convaincre, en effet, qu’on se trouve en présence d’un artiste égaré dans ses voies. Mais si vous supposez des centres d’activité véritable, c’est-à-dire spontanée, les rayons qui y parviennent et qui intéresseraient cette activité, au lieu de les traverser, paraîtront revenir dessiner les contours de l’objet qui les envoie. De nombreux documents de source interne sont publiés par le portail documentaire, au côté de documents sectoriels de sources externes (même si le moteur de recherche qui lui est associé manque encore souvent de pertinence). Il nous suffit de rester dans les limites du vrai et de maintenir les droits de l’histoire. Les banques se rémunèrent grâce au différentiel de taux entre leurs emprunts à court terme et leurs prêts à moyen et long terme, en utilisant également les dépôts non rémunérés de leur clientèle. Les autorités monétaires ont jugé judicieux de leur adjoindre des émetteurs plus « orthodoxes » pour éviter une éventuelle désapprobation des opinions publiques européennes. L’Eurosystème est autorisé dans le cadre du PSPP à acheter les titres émis par les institutions qui financent des projets d’investissement européens, telles que la Banque européenne d’investissement (BEI).

Publicités