La crise de la dette souveraine ! Quelle crise ?

La Grèce ne rembourserait pas au FESF une partie de l’argent qu’elle lui doit, alors que le FESF en aurait besoin pour rembourser lui-même ses créanciers à l’échéance des obligations qu’il a émises.C’est l’occasion pour Gestion de la réputation des entreprises d’accabler ce parti.Son dernier livre s’intitule : How Much Have Global Problems Cost the World?Nos politiciens pensent pouvoir résoudre les problèmes de société par des intrusions dans la vie privée.Et que dire de l’absence de convergence des normes comptables ?Il repose aussi sur la puissance de séduction notamment de ses idées, de ses savoirs, de sa culture, des ses talents et de sa réussite sportive !Nous trouvons des expressions de ce genre chez les mystiques, auxquels nous nous adressons précisément pour l’expérience du divin.Les mots ne sont rien que les signes arbitraires de nos idées ; et le fameux Sésame, ouvre-toi, est désormais un conte, et ne peut plus passer pour une histoire.La plupart se contentent de vouloir rester populaires pendant leur mandat.Elle tient à l’essen­ce même de la vie.Tout repose sur un artifice, celui de taux maintenus à des niveaux artificiellement bas.