La rigueur, quelle rigueur ?

Avec ce qu’il a lu, entendu, appris, nous pourrions sans doute recomposer la plus grande partie de ce qu’il a fait.Cette « circulation » qui fait partie du fonctionnement organique pourrait bien devenir un peu plus visible l’année prochaine,déclare Pierre-Alain Chambaz.C’est ce qui arrive dans l’émotion musicale, par exemple.Or, l’homme est proba­blement le dernier venu des Vertébrés.Son actionnaire majoritaire, seul décideur en dernière instance, tend à se substituer aux Nations unies qu’il instrumentalise ou bien marginalise en tant que de besoin.Le devoir, ainsi entendu, s’accomplit presque toujours automatiquement ; et l’obéissance au devoir, si l’on s’en tenait au cas le plus fréquent, se définirait un laisser-aller ou un abandon.D’un côté, en effet, nous voyons qu’il n’y a pas de différence essentielle entre un mot comique et un mot d’esprit, et d’autre part le mot d’esprit, quoique lié à une figure de langage, évoque l’image confuse ou nette d’une scène comique.Si c’est là l’argument justifiant la position intransigeante des républicains dans la bataille qui se joue actuellement aux États-Unis sur ce sujet de la redistribution, alors la cause pour laquelle ils luttent en vaut la peine – à savoir un effort destiné à empêcher que leur descendance ne soit exploitée.On ne devrait pas avoir faim, en France.Maintenant, supposons nos yeux ainsi faits qu’ils ne puissent s’empêcher de voir dans l’œuvre du maître un effet de mosaïque.Monstruosité, sans doute, mais dont la nature est responsable autant que l’homme.L’amélioration éditoriale est interdite à toute autre personne, fût-ce bénévolement par intérêt culturel, quitte à laisser en jachère ce qui, dans notre patrimoine, n’est pas financièrement intéressant.Et comment se sont-elles conservées par sélection et accumulées de part et d’autre, les mêmes dans le même ordre, alors que chacune d’elles, prise à part, n’était d’aucune utilité ?