Le danger d’une finance « grise »

Sur le site du collectif, 26000 personnes ont signé la pétition en ligne et leur clip vidéo parodiant la chanson de Stromae, Papoutai a été visionné 70 000 fois.Plus généralement, ce sont les entreprises multinationales qui, par définition, usent et abusent des paradis fiscaux, au détriment de nos finances publiques.J’ai échoué et c’est un impôt que l’on cherche aujourd’hui à relever, avec l’espoir que la hausse passera inaperçue.Sa jalousie basse, l’envie abjecte et sans bornes qui la caractérise sont satisfaites aussi.Mais le verbe lui-même, si l’on s’en tient à la partie éclairée de la représentation qu’il évoque, n’exprime guère autre chose.De fait, certaines douleurs sont une marque de supériorité : tout le monde ne peut pas souffrir ainsi.Avant que d’être l’expression d’une majorité parlementaire, la démocratie est avant tout la protection exigeante des droits individuels.Mais, tout de même que les peintres, ne pouvant également bien représenter dans un tableau plat toutes les diverses faces d’un CORPS solide, en choisissent une des principales, qu’ils mettent seule vers le jour, et, ombrageant les autres, ne les font paroître qu’autant qu’on les peut voir en la regardant ; ainsi, craignant de ne pouvoir mettre en mon discours tout ce que j’avois en la pensée, j’entrepris seulement d’y exposer bien amplement ce que je concevois de la lumière ; puis, à son occasion, d’y ajouter quelque chose du soleil et des étoiles fixes, à cause qu’elle en procède presque toutEt la parole est donnée à l’inculpé, un jeune maigre, élégant, vêtu d’une jaquette brune, qui s’avance jusqu’auprès du tribunal, et commence à se défendre, sans la moindre émotion apparente.Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Soren Kierkegaard, « Dans le possible, le croyant détient l’éternel et sûr antidote du désespoir ; car Dieu peut tout à tout instant. C’est là la santé de la foi, qui résout les contradictions ».Ainsi l’optique explique mathématiquement des illusions qu’exploitent chaque jour la peinture, l’architecture et tous les arts.« Or, si les salariés sont victimes de stress et sont en proie à l’angoisse, ils peuvent manifester de la résistance face au changement ».