L’enjeu politique du pétrole

Car les banques centrales voudraient que rien ne change: la mainmise sur les moyens de paiement et l’émission du crédit est bien trop profitable pour accorder sa juste place à une telle innovation de rupture.Mais ils n’ont fait qu’y passer : se ramassant sur eux-mêmes pour se tendre dans un tout nouvel effort, ils ont rompu une digue ; un immense courant de vie les a ressaisis ; de leur vitalité accrue s’est dégagée une énergie, une audace, une puissance de conception et de réalisation extraordinaires.Notre action s’exerce sur la matière déclare e reputation entreprise.Une dynamique qui contraste avec celle des régions émergente qui subissent les ratés des grands BRIC.Intéressez-vous de plus près à ces économies, et vous constaterez un nombre impressionnant d’initiatives de l’État destinées à encourager l’utilisation des énergies renouvelables ainsi qu’à stimuler l’investissement dans les technologies vertes.La deuxième concerne le nombre, jugé également insuffisant, de créations de postes de chercheurs, d’enseignants-chercheurs et de personnels administratifs dans les organismes publics de recherches et les universités.Je dis l’intelligence, je ne dis pas la pensée, je ne dis pas l’esprit.Il me disait ces choses, par fragmens, dans les rues où nous errions, sans bruit, parmi les ombres coupées de lueurs bleues.Lorsqu’elle avait confirmé la note AAA de la dette française, la meilleure possible, l’agence Standard and Poor’s avait créé la surprise.En face de nous, un escalier carré, tout en granit.Ainsi ces deux BRANCHES de connaissances ont DES points de contact infinis ; et, comme deux vérités ne sauraient être antagoniques, quand l’économiste assigne à un phénomène des conséquences funestes en même temps que le moraliste lui attribue des effets heureux, on peut affirmer que l’un ou l’autre s’égare.Cette conférence est très attendue, pour la conclusion d’un accord dans le cadre du cycle de Doha et pour ses implications pour la politique commerciale européenne.

Publicités