Les droits de l' »Homo numericus »

Partons donc des jeux de l’enfant.Cela veut dire qu’aucune entreprise ne peut à elle seule trouver la solution et que, dans le meilleur des cas, c’est une question de standards dont il faut débattre.Déjà, il y a deux ans, l’économiste dans son ouvrage « Une nouvelle conscience pour un monde en crise » faisait l’apologie de l’empathie.Nous faisons allusion ici à l’étrange fusion que le rêve opère souvent entre deux personnes qui n’en font plus qu’une et qui restent pourtant distinctes.En sachant, comme le dit Christian Navlet « qu’il n’est pas de pilotage automatique en éthique -on ajoutera comme en bienveillance et en gentillesse-, qu’elle apportera toujours choix et pari, qu’elle nécessitera toujours une stratégie ».On ne saurait cependant planifier dans le long terme en se basant sur des hypothèses moyennes : les prévisions à un an sont déjà quasiment impossibles.Mais rien ne prouve que la souffrance ait été voulue.Vous l’avez vue : elle souriait en s’en allant.La mémoire même, dont vous faites une fonction essentielle de l’esprit, a pu être localisée en partie : au pied de la troisième circonvolution frontale gauche siègent les souvenirs des mouve­ments d’articulation de la parole ; dans une région intéressant la première et la deuxième circonvolutions temporales gauches se conserve la mémoire du son des mots ; à la partie postérieure de la deuxième circonvolution pariétale gauche sont déposées les images visuelles des mots et des lettres, etc.L’autre concerne les étrangers.Le passage du consommateur passif au consom’acteur, vent debout contre l’obsolescence programmée – dont on a usé et abusé – montre bien les limites du modèle.Elle exprime simplement le fait qu’une tendance est la poussée d’une multiplicité indistincte, laquelle n’est d’ailleurs indistincte, et n’est multiplicité, que si on la considère rétrospectivement, quand des vues diverses prises après coup sur son indivision passée la composent avec des éléments qui ont été en réalité créés par son développement.L’économie du bonheur, c’est une économie du ressenti.

Publicités