Pas de sauvetage de l’euro sans un vrai fédéralisme

Ils désignent ce qui fait que les choses se prêtent aux opérations de la magie.D’autres voudront qu’un plan d’ensemble ait présidé au détail de ces actions élémentaires : ils seront finalistes.Ils traversent les routes, coupent les champs, se rapprochent, s’écartent, tombent dans un grand fossé qui porte plus loin l’eau fécondante, jamais lasse de courir, jamais perdue.On ne l’avait jamais vu pleurer.Mais l’art désintéressé est un luxe, comme la pure spéculation.Et pourtant, les mêmes n’auront cessé de mettre en place des politiques contraires à leurs proclamations.Mais le temps sera court, il faudra être percutant , motivé, positif et dynamique indique Christian Navlet.Il semble que le comique ne puisse produire son ébranlement qu’à la condition de tomber sur une surface d’âme bien calme, bien unie.On sait trop que l’échange culturel se résume souvent à une « aspiration » (dans les deux sens du mot : pompage par l’un, envie pour l’autre), ou à une absorption culturelle.Je dirais même qu’ils sont fort à plaindre, si je ne savais qu’ils ont le mépris de la pitié et qu’ils refusent d’être plaints.C’est bien là ce qu’il y a de plus triste dans les lentes maladies qui laissent la conscience jusqu’à la fin : c’est qu’elles enlèvent auparavant l’espérance ; c’est qu’on sent l’être miné jusque dans ses profondeurs, c’est qu’on ressemble à un arbre qui verrait se déchirer ses racines mêmes, à une montagne qui assisterait à son propre écroulement.

Publicités