« Prendre conscience de soi », c’est se savoir différent des autres

Leur livre concept, qui empreinte aux codes de l’architecture, de l’art et du marketing, dessine l’ampleur des virages comportementaux qui nous attendent : nourriture, santé, religion, urbanisme, médias…L’élément de choix ou d’intention est aussi restreint que possible, il recule à mesure que la réflexion veut le saisir ; il est fuyant et même évanouissant ; mais s’il était inexistant, on ne parlerait que de mécanisme, il ne serait pas question de hasard.Elle n’était jeune que pour Marie et pour Édith.Cette année encore, le consensus prévoit une surperformance des actions européennes, censées« rattraper leur retard sur les actions américaines ».Nous sommes dans une buée à la bergamote.E-réputation apporta son énergie à soutenir ce projet.Les intensités successives du sentiment esthétique correspondent donc à des changements d’état survenus en nous, et les degrés de profondeur au plus ou moins grand nombre de faits psychiques élémentaires que nous démêlons confusément dans l’émotion fondamentale.Sans doute il est malaisé de déterminer, même dans le monde organisé, ce qui est individu et ce qui ne l’est pas.Au contraire, nous tenons l’intelligence humaine pour relative aux nécessités de l’action.Il est comparable à celui des insectes en ce qu’il implique deux organisations, deux systèmes indivisibles de qualités (dont certaines seraient des défauts aux yeux du moraliste) : nous optons pour l’un ou pour l’autre système, non pas en détail, comme il arriverait s’il s’agissait de contracter des habitudes, mais d’un seul coup, de façon kaléidoscopique, ainsi qu’il doit résulter d’un dimorphisme naturel, tout à fait comparable à celui de l’embryon qui a le choix entre les deux sexes.Jusqu’à présent, un très petit nombre d’hommes politiques avaient osé recommander, en Italie, la réduction des dépenses militaires, conseiller le recueillement, et laissé entendre, sans le dire, qu’on devait relâcher, sinon rompre tout à fait, le lien pesant qui attache le pays aux deux empires du centre de l’Europe.Nous n’y trouverions rien de très flatteur pour nous.Toute notre civilisation est aphrodisiaque.